Territoire Zéro Chômeur

Territoire Zéro Chômeur

Une conférence organisée chez nos voisins de la Gaubretière par l’association Terres de Cultures

Les intervenants étaient le président et le trésorier de l’association ESIAM qui porte l’entreprise à but d’emploi

  • Les acteurs à l’initiative de cette expérimentation ( il faut pouvoir entrer directement dans les ministères):
    • Louis Gallois  ex-P.-D.G. SNCF
    • ATD quart-monde
    • Autres associations humanitaires
  • La réflexion à la base du projet
    •     Personne n’est inemployable
          Toutes celles et tous ceux qui sont durablement privés d’emploi ont des savoir-faire et des compétences qu’ils développent, à condition que le travail et l’emploi soient adaptés à chacun.
    • Ce n’est pas le travail qui manque
          C’est l’emploi, puisque de nombreux besoins de la société ne sont pas satisfaits.
    • Ce n’est pas l’argent qui manque
          Puisque chaque année, le chômage de longue durée entraîne de nombreuses dépenses et manques à gagner que la collectivité prend à sa charge.

ATD quart-monde a évalué qu’un chômeur longue durée coutait 18 000€ par an, en comptant les indemnités, l’accompagnement social, etc.
En travaillant, ils retrouvent une place dans la société et une dignité, C’est une valeur qui est rarement prise en compte dans les évaluations

  • La différence avec un chantier d’insertion
    • La durée dans un chantier d’insertion est limitée à 2 ans. Le contrat est un CDD d’insertion. Le nombre de places est limité
    • Il n’y a pas de durée dans une entreprise à but d’emploi. Il faut parfois plus de trois ans pour que les bénéficiaires refassent surface. Le contrat est un CDI. Le nombre de places n’est pas limité. À Mauléon il y a 80 bénéficiaires, c’est une limite si l’on veut que l’accompagnement se fasse comme il faut
  • Les activités proposées
    • Le principe, c’est que les activités proposées ne viennent pas en concurrence avec des activités existantes ( il ne faut pas enlever de l’emploi d’un côté pour le remettre d’un autre)
    • À ESIAM de Mauléon   https://www.esiamebe.fr/    :
  •  Pour les entreprises de confection, ils trient les chutes qui sont mélangées avec du plastique, et réutilisent les chutes encore exploitables.
  • Pour le bâtiment, ils traitent les ouvertures (portes, fenêtres) pour séparer le verre du plastique

Il est donc toujours important de s’interroger en permanence sur les activités à créer ou à supprimer.
Sur Mauléon, une partie de l’activité est liée à la disparition du financement des Emplois jeunes.

  • Le recrutement
    • Les bénéficiaires doivent habiter sur le territoire de l’expérimentation et être chômeurs de longue durée
    • Ils perçoivent un salaire égal au SMIC
  • Les finances
    • À Mauléon, le budget est de 1700 0 00 €., le chiffre d’affaires est de 270 000€ . L’objectif (qui n’est pas encore atteint) est d’arriver à un autofinancement de 30%
  • Participer au projet:
    • La loi en 2016 autorise 10 territoires d’expérimentation
    • Une nouvelle loi pour une nouvelle expérimentation, en 2020 (en théorie) Les candidats sont déjà plus nombreux que ceux qui seront retenus
    • La condition indispensable est une forte mobilisation des collectivités locales ( mise à disposition de locaux, etc….) et des structures intervenant sur le champ social.

À Mauléon la maison de l’emploi et en particulier son directeur, était un fort moteur du projet ( il faut de la conviction)

Et aux Herbiers …. Bien qu’il n’y ait que 4% de chômage, le nombre de chômeurs longue durée  représente 34% du nombre des chômeurs, ce qui fait 1 511 personnes.

« Terriroire Zero Chômeur » pourrait être une bonne initiative  ici aussi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *