Soutenons toutes les associations sportives !

Le soutien qu’une ville peut apporter à une association sportive ne doit pas prioritairement dépendre des performances de ce club ou de l’image qu’il peut donner de la ville au niveau national. Car nous ne devons pas agir dans une logique de supporters, mais en tant qu’élus agissant pour l’intérêt commun. De fait, le sport doit être considéré dans sa généralité, dans ce qu’il apporte à la collectivité. Le sport doit être considéré avant tout dans sa fonction émancipatrice, éducative, sanitaire, mais aussi dans ses vertus d’intégration, d’inclusion, de lien social. Sans compter le fait que de nombreuses associations sportives, aujourd’hui, sont aussi pourvoyeuses d’emplois puisqu’elles embauchent des éducateurs diplômés d’Etat. Des dirigeants bénévoles doivent ainsi assumer la lourde charge d’employeurs.

Ce sont toutes ces considérations qui doivent nous amener à soutenir toutes les associations sportives. Soutenir les associations, c’est d’abord concerter leurs dirigeants de façon régulière avant d’agir car ce sont eux les acteurs quotidiens du sport herbretais ; ce sont eux les spécialistes du sport aux Herbiers, non un maire ou son adjoint aux sports !

Soutenir les associations sportives, c’est apporter des réponses à leurs besoins en matière d’équipements, de locaux, de dotations. C’est leur permettre d’accueillir leurs licenciés dans des infrastructures sécurisées, isolées, adaptées aux besoins de la pratique sportive, et donc de lancer des travaux de rénovation dans un certain nombre de salles. C’est réfléchir aux besoins supplémentaires qu’auraient les associations en la matière, et pourquoi pas envisager l’aménagement d’un nouveau complexe omnisports communautaire.

Soutenir les associations, c’est aussi conduire avec elles une réflexion sur le bénévolat. Car aujourd’hui, s’engager dans le conseil d’administration d’un club peut effrayer certaines personnes. Réfléchissons à la manière dont la ville pourrait mettre en place des ateliers de formation adressés aux dirigeants novices, des lieux de concertation, d’échanges, de partage de compétences entre les bénévoles de différentes associations.

Soutenir les associations, c’est les accompagner et les soutenir dans leurs initiatives et dans leurs manifestations, en se disant que l’événementiel sportif ne doit pas être le monopole de la ville. C’est les encourager dans leurs initiatives citoyennes, notamment en réfléchissant avec elles aux moyens de développer l’accès au sport pour les personnes en situation de handicap, mais aussi pour les personnes âgées avec le développement du sport-santé.

Enfin, soutenir les associations sportives, c’est reconsidérer l’OMS (Office Municipal des Sports), lui redonner des moyens réels d’action, lui redonner le pouvoir d’accompagner les clubs dans leur développement. C’est soutenir l’OMS dans ses initiatives et accepter de déléguer à ses membres la responsabilité du dynamisme sportif local, notamment en lui redonnant accès à la question des subventions en toute transparence. Des subventions dont les critères d’attribution seraient définis par les membres de l’OMS, de façon démocratique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *